lundi 26 mai 2014

25 Mai 2014, Les moutons ont voté pour la bête qui les dévorera





Les moutons ont bêlé et ils ont servilement voté pour la bête qui les dévorera.


Les médias, gardiens qui "protègent" le troupeau de toutes les idées qui pourraient lui donner le goût de la liberté, jouent les vierges effarouchées et poussent des cris d’orfraies !


Ceux qui se croient les propriétaires du troupeau, sabrent le champagne dans les salons dorés des banques et se gaussent de la bêtise de ce peuple qu’ils méprisent tant.




Prenons acte.

Que faisons-nous maintenant ?

Nous montons sur la colline et nous assistons au spectacle grandiose de l’incendie de Rome ? L’effondrement de la civilisation, avec le retour des brutes au pouvoir, les guerres ethniques ou tribales, la haine de la culture, la détestation de l’autre, les camps ?

Ou alors nous décidons-nous enfin à réagir très vite, très très vite, et à nous  engager dans la transition vers un monde enfin vivable pour tous, et durable ? A présent c’est urgent, car la bête conduit le troupeau vers…


Je vous demande de bien vouloir lire le texte ci-dessous, qu'une amie d'origine polonaise a posté ce matin sur sa page Facebook.


"cher grand père Léon
toi qui a été prisonnier de guerre en Allemagne
tes sœurs Camille et Monique qui ont survécu miraculeusement aux camps de concentration en Pologne ...
toute la famille qui évitait les rafles dans les rues de Varsovie de Częstochowa ou autres
d'autres partis vivre à la campagne et qui regardait impuissants
... les Trains
Passer
vers ...
toi qui regardais la France et l'occident
d'un œil admiratif survivant difficilement
à l'occupation russe
toi qui étais content de toutes les avancées ... pour l'Europe
car ça signifiait ouverture et Paix
... et papa que dis-tu de la France attirante et ouverte t'ayant invité y travailler pendant quelques années et pas en tant que plombier ...
grand père
regarde
ce pays
qui a été une terre d'accueil pour la polonaise que je suis
(qui a su accepter des vagues et des vagues d'émigrants y compris les nôtres dès le 18 eme siècle ) ...
grand père ...
regarde-moi
j'ai HONTE"


Moi aussi j'ai honte Magda.


Une autre Europe que celle-là était possible, est possible...
Aujourd'hui, la France s'est une fois de plus déshonorée.



Bertrand Tièche


Deux vidéos pour finir ce triste article et peut-être réfléchir à la situation.

Ecoutez cette chanson inédite de Jacques Brel :"Je hais les moutons"
Tout est dit dans cette chanson du grand Jacques Brel...



Et même si vous ne l'aimez pas, écoutez cette poignante intervention de Jean-Luc Mélenchon. J'aime la même France que lui.
Ce que vous n'aimez pas de lui, c'est ce que les médias serviteurs du pouvoir ont dit de lui.






Conférence de presse de J.-L. Mélenchon... par lepartidegauche



 



vendredi 23 mai 2014

Offrons l’asile à nos amis américains !

Attention !
Cet article emprunte volontairement un ton humoristique, mais il y a une vraie étude très sérieuse de deux éminents universitaires à l'intérieur ! Wink



(Encore un article curieusement "mitonné" sur Transitio, avec une pincée d'humour et une bassine de désespoir)




Offrons l’asile à nos amis américains !


Il me semble qu’en cette époque troublée, l’Europe s’honorerait si elle offrait l’asile à nos amis américains ! Je veux parler dumalheureux peuple américain, qui souffre de plus en plus des horribles conditions de vies que lui impose son oligarchie.

Ne serait-ce pas là un juste retour des choses après tout le bien que nous a apporté ce grand et beau pays ? Ce grand et beau pays n'a-t-il pas d'ailleurs accueilli par le passé des millions de nos cousins qui fuyaient la misère en Europe ?


Ou installerons-nous une Ellis Island européenne ? Frown



Une idée généreuse !


Cette idée généreuse m’est venue ce matin en lisant un article aussi étonnant que passionnant sur le site américain www.alternet.org.

Apprenez, citoyens européens qui me lisez, que nos amis américains viennent de découvrir avec stupéfaction dans une étude récente dont The New York Times a fait état, que les européens et les canadiens (ces européens d’Amérique), vivaient plus heureux et aussi plus longtemps qu’eux !

Les Européens, bien plus heureux que les Américains !

Ce délicieux article d'un dénommé Robert Reich porte le titre suivant :

Why the vast majority of Europeans and Canadians live longer, happier lives.

Le capitalisme américain est cassé (Ndt : ne fonctionne plus)
Pourquoi la grande majorité des Européens et les Canadiens vivent plus longtemps, une vie plus heureuse

En voici le lien : American Capitalism is Broken



Une pièce d'anthologie !

Cet article publié le 21 mai sur Alternet est une véritable pièce d’anthologie. Je vous le traduirai prochainement en français, mais en attendant je vous conseille d’affuter votre anglais ou d’utiliser votre traducteur préféré pour lire cet article avec la plus grande attention.

Il repose sur des données publiées par lisdatacenter.org et quelques-unes de ces données sont évoquées dans l’article : éducation, santé, assurance chômage, durée de vie, mortalité infantile, temps de travail, revenus, etc.

L’auteur pose la question suivante à ses lecteurs américains : "Mettons donc de côté l'idéologie. Le choix pratique n'est pas entre le capitalisme et le "socialisme d'État-providence". C'est plutôt un choix entre un système qui travaille pour un petit nombre en haut, ou un système qui travaille pour tout le monde. Lequel préférez-vous ?"

En voila une bonne question ! Ne trouvez-vous pas ? Il me semble que cela devrait nous faire réfléchir, nous européens. Smile



Le modèle américain ?

Voici des années que l’on nous présente le modèle américain comme un but ultime que nous devons atteindre absolument, au prix du sang et des larmes ! N’est-il pas étonnant qu’au moment ou parait cet article, nos gouvernements européens s’apprêtent à signer sans plus d’état d’âme le sinistre traité transatlantique qui achèvera de détruire ce modèle de société que le peuple américain commence de découvrir avec étonnement et envie ?

Si vous n’avez pas encore entendu parler du GMT ou du TAFTA, faites vite tourner votre moteur de recherche préféré. Je peux aussi vous proposer aussi de lire cette brochure très bien faite que vous trouverez sur le site du "Grand Méchant" Mélenchon. Pour les amis américains qui lisent cet article et que je salue, notre Mélenchon est un peu l'équivalent de votre sénateur Bernie Sanders. Les lecteurs français qui ont peur du Grand Méchant Mélenchon peuvent aussi regarder cette vidéo de la "gentille" Raquel Garrido. Pour les amis américains qui me lisent, la gentille Raquel est un peu l'équivalent de votre sénatrice Elisabeth Warren (en plus modeste).

Je sais que ces deux personnalités françaises sont très à gauche, mais ne craignez rien amis américains, je ne suis pas un diable rouge communiste ! Wink

Lecteurs français, vous ne vous attendiez toute de même pas à ce que je vous mette des liens vers ... ?!



Mettons l'idéologie de côté !

Mettons l'idéologie de côté, comme dirait Robert Reich. Songeons plutôt aux meilleurs moyens d’accueillir ces malheureux citoyens américains dans notre grande et belle Europe. Ils découvriront avec étonnement que nous avons réussi à préserver quelques parcelles de bonheur, du destructeur modèle économique que leurs grandes compagnies nous imposent. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on a bien du mal à préserver le peu qui nous reste. Difficile en effet de résister au matraquage des esprits par le softpower des USA. Dur de voir nos enfants fascinés par des films de super-héros ringards qui se baladent en collants multicolors. Triste de voir des endroits où l’on mange de la viande de synthèse entre deux tranches de pain éponge, porter le titre de restaurant. Mais laissons cela, je deviens amer...

Gageons que ces futurs nouveaux européens retrouveront parmi nous le goût du bonheur et qu’ils vivront une belle et longue vie.



Bienvenue ! Welcome !

Souhaitons la bienvenue aux réfugiés politiques venant des Etats-Unis d’Amérique, qui ne tarderont pas à débarquer chez nous après avoir lu cet article révélateur sur Alternet !


J
'espère que l'Europe saura leur faire un bon accueil !



Voici, ami lecteur ou amie lectrice, la pépite cachée à l'intérieur de l'article de Transitio !

Lisez donc cet article publié le 17 avril 2014, sur l'honorable site de la BBC : "Study: US is an oligarchy, not a democracy" (Les USA sont une oligarchie, pas une démocratie).
Il rapporte l'étude de deux éminents professeurs des universités de Princeton, Professeur Martin Gilens, et Northwestern University, Bejamin I. Page. Croyez-moi, cette étude mériterait bien une article aussi sur Transitio ! Une présentation de celle-ci (en anglais) est téléchargeable par le lien suivant : Testing Theories of American Politics: Elites, Interest Groups, and Average Citizens
Voici juste "pour la bonne bouche" le commentaire d'un dénommé Eric Zuess, en réaction à la publication de cette étude :
"La démocratie américaine est une imposture, peu importe combien de richesse s’accaparent les oligarques qui dirigent le pays (et qui contrôlent les médias d’information nationaux" écrit-il. "Les Etats-Unis, en d'autres termes, sont essentiellement similaire à la Russie ou la plupart des autres pays « électoraux » « démocratiques » douteux. Nous ne l’étions pas auparavant, mais nous le sommes bien à présent."



Plus d'infos ?

Pourquoi pas cet article du magazine américain Mother Jones : "Map: Social Mobility in America, City By City" (Aux USA, quand vous naissez pauvres, vous le restez).


Conseil aux immigrants :

Amis américains, pour ce qui concerne ce dieu d'amour (et surtout de guerre) que vous aimez tant, laissez tomber. En Europe on n’y croit plus vraiment. D'une manière générale on ne croit pas beaucoup en dieu dans les pays où l’on est heureux.

Le rêve américain ? Vraiment ?

Voici le genre d'images que des citoyens américains  postent sur les réseaux sociaux...




Post scriptum :

Amie lectrice ou ami lecteur, j'espère que vous saurez démêler dans cet article de Transitio, la part de l'humour de celle du désespoir...

Mais, comme l'a dit Boris Vian, l'humour n'est-il pas la politesse du désespoir ?


Bertrand Tièche

mardi 20 mai 2014

TAFTA - énergie : L'UE se moque de la démocratie ! (Via Enerzine)


Déni de démocratie !


On ne parle que de cela ce matin dans le petit monde de l’énergie !

La Commission européenne traite dans notre dos avec les USA !


Selon un document de négociation secret rendu public ce lundi par le Huffington Post, l'Union européenne propose aux États-Unis de libéraliser complètement le marché transatlantique de l'énergie et des matières premières.
Le document est téléchargeable ici, sur le site d'ATTAC : http://france.attac.org/IMG/pdf/ttipenergyrm_nonpaper.pdf
Ou ici (Pour le cas où...)

"Un cinquième cycle de négociations entre l'Union européenne et les États-Unis a débuté lundi 19 mai à Arlington (Virginie) et se poursuivra jusqu'au 23 mai.
Le texte encourage ainsi l'exploitation et le commerce transatlantiques des hydrocarbures non conventionnels tout en réduisant considérablement les capacités des États à soutenir le développement des énergies renouvelables.

Le document secret rendu public est daté du 20 septembre 2013 et a été rédigé par les services de la Commission européenne. Il tire son origine du premier round de négociations de juillet 2013. Il a été remis aux négociateurs américains en prélude du deuxième cycle de négociations d'octobre dernier. C'est une première ébauche de ce que pourraient être les grandes lignes des règles de commerce et d'investissement en matière de ressources naturelles et d'énergie."


Lire l’article complet sur l'excellent site d’Enerzine : TAFTA : un déni de démocratie, même dans l'énergie ?


Peut-être commencez-vous à deviner la raison du monstrueux bazar que nos amis américains organisent en Ukraine ces derniers temps ? Non ? Vraiment ?


Alors propagande contre propagande, pourquoi ne pas consulter celle des "grands méchants vilains affreux Russes" ?

La Voix de la Russie met en ligne (en français) un dossier fort intéressant sur les gaz de schistes…http://french.ruvr.ru/gaz_de_schiste/



Autour du volcan


Nous vivons une époque de plus en plus folle. Tout semble se précipiter. L'absurde crise économique initiée par nos amis américains et leur insupportable modèle économique n'en finit plus. Le racket de la dette détruit inexorablement les institutions de nos pays. Les guerres imbéciles s'enchaînent aussi rapidement qu'au 19ème siècle. Nos présidents sont de plus en plus délirants (on tremble à l'idée du prochain). Nos politiques ressemblent à des mômes inconscients à qui l'on aurait confié les clés d'un bus fonçant vers le précipice. L'emballement du climat n'impressionne guère plus que le Space Mountain de Disney !

Quant à l'Europe... Nous savons à quoi nous en tenir à présent que le masque est tombé.

Cela n'est guère réjouissant.

Tout le monde semble vouloir danser sur le volcan ! Comme ces touristes qui trouvent drôle d'y faire du surf. Ce grand n'importe quoi est peut-être l'un des aspects possibles de la "transition" ?


Rome brûle ! Faisons la fête, ambiance "fin du monde", nihilisme, décadence, consommation effrénée ?


Ben non...

Ne nous décourageons pas, car notre renoncement est peut-être le but recherché !



Le discours de l'Empire

Essayons d'inventer un autre Europe. Une Europe qui soit autre chose qu'une colonie de l'anachronique empire américain avec son Traité transatlantique.

Anachronique parce que vieux comme le monde, le monde ancien. Je vous invite à découvrir sur mon blog ce qu’était déjà le discours de l’empire, au temps de la guerre du Péloponnèse, en lisant cet extrait du célèbre texte de Thucydide : Histoire de la guerre du Péloponnèse, Livre V, chapitres LXXXVI à CXIV

Cet empire hors d'âge avec ses politiciens, ses bureaucrates et ses armée, traverse les siècles, avec toujours son même discours cynique.


Attention

Cet article n'est pas une attaque stupide contre le peuple américain, otage comme nous d'une oligarchie toute puissante. L'empire est actuellement chez eux, il fut autrefois chez nous...

Peut-être est-il temps d'inventer un autre monde avant que celui-ci ne s'effondre ?