jeudi 29 août 2013

Guerre en Syrie ?


Quelques images valent parfois mieux qu'un long discours. Donc pas d'article enflammé ce soir, juste quelques images choisies au hasard sur les réseaux sociaux hier, avec quelques liens choisis également au hasard, ou presque...

(Pensez à cliquer sur les images)



























Edifiant non ? Il n'y a pas que des Omer Simson aux USA !

Lorsque je vois ce que postent certains citoyens américains en colère sur les "réseaux sociaux", je constate qu'ils ragent, eux aussi, de l'ignominie de leur gouvernement.
Personnellement j'ai eu honte lorsque le gouvernement français a refusé l'asile politique à Edward Snowden, et j'ai honte également ce soir de tous sesTartarins va-t-en guerre qui se prenant pour des justiciers aboient "à la guerre" aux pieds de leur maître américain.



Ou alors, choisissez votre cauchemar : Orwell et 1984 ou Kafka et le procès ?
Pour ce qui est de la logique de guerre et des retournements soudains d'alliances, je vous recommande 1984.
Pour ce qui est de l'absurde logique d'espionnage de nos gouvernements, je vous propose Le Procès.


Et pour terminer cet étrange article qui n'en est pas un, ce morceau du groupe The Clash, lui aussi choisi au hasard...


mercredi 28 août 2013

Une solution épicurienne, la révolution moléculaire !



Voici plus de 10 ans que j'écoute la contre-histoire de la philosophie de Michel Onfray.

Ses cours sont diffusés l'été sur France Culture, on peut les acheter sur CD, ou aussi les trouver sur Internet. Lorsque je lui ai dit en 2008 que je les avais trouvé sur Internet, ça l'a fait rigoler (Je ne savais pas alors qu'ils existaient sur CD). Eh oui, je suis allé le voir un été dans son maquis normand d'Argentan (Grand moment pour moi). C'est un homme charmant. Il suffit de le voir discuter simplement avec tout le monde pour constater sa bonté naturelle.

Michel Onfray, on aime ou on aime pas ! Moi j'aime bien, même si des fois il m'énerve un peu Wink. Mais lorsqu'on est familier de sa pensée, on comprend pourquoi tant de gens ne l'aiment pas.
Il a à son actif, (entre autre) : Le dévoilement de l'invention du Christianisme (valable pour toutes les religions), la révélation de la supercherie freudienne et le pire de tout (ou presque) le démontage dévastateur de la mythologie communiste ! (Il est bien de gauche pourtant, je vous l'assure).

Parmi les 11 années de cours dont je dispose, j'ai choisi de vous faire écouter ce cours de l'an dernier, car je trouve que c'est un bon résumé de sa pensée (et comme par hasard, aussi de la mienne).

Il a sa place sur Transitio, car j'ai le sentiment qu'il s'agit probablement de la seule façon possible de penser une éventuelle "transition". N'attendons pas que le changement vienne des autres. Faisons le choix de la pensée d'Epicure et décidons nous-même de changer. Soyons ce que nous pensons. Devenir soi-même, n'est-ce pas là le but premier de la philosophie ?

Je pense que Michel Onfray a raison lorsqu'il dit que le changement ne viendra pas des politiques. La "transition" se fera par les "gens". Peut-être est-elle déjà là qui s'invente et se construit discrètement ? Si seulement les politiques nous laissent le temps !

Les hommes politiques sont effectivement prisonniers de leur logique obsolète. Il y a, comme le dit Michel Onfray, ceux (souvent à droite) qui bâtissent des systèmes pour les hommes tels qu'ils sont (l'école de Machiavel), ou ceux (souvent à gauche) qui bâtissent des systèmes pour les hommes tels qu'ils devraient être (l'école de Rousseau).
Il y aurait pourtant une alternative possible, comme celle de La Boétie...

Mais écoutez plutôt et découvrez quelle est cette "Révolution moléculaire"...


Un clic gauche sur l'icone ci-dessous pour écouter,
Ou un clic droit et "enregistrez le lien sous", si vous voulez le télécharger.

Je vous souhaite d'avoir vous aussi, votre jardin d’Épicure et d'y retrouver beaucoup d'amis.