lundi 6 février 2012

Retour d'expérience des nucléocrates !



Lu sur le super site OWNI ce 6 février 2012 :

"Pour un contrat de 5,7 milliards d'euros, en Inde, au Sud de Bombay, près de la ville de Jaïtapur, dans une zone fortement sismique, Areva met en chantier la construction de deux réacteurs EPR de troisième génération. Ils pourraient entrer en activité en 2014. Le site où ils vont être implantés est distant d’environ 110 kilomètres de l’épicentre du séisme de Koyna de 1967 – d’une intensité de 6,3 sur l’échelle de Richter."


Cela m’a rappelé la brillante intervention de notre ministre de l’écologie nucléaire le 13 mars 2011 (2 jours après Fukushima) pendant le journal de 20 h sur France 2, lorsqu'elle évoquait le retour d'expérience…

Elle parlait de la centrale nucléaire de Fessenheim qui selon elle (ou plutôt AREVA) a été construite pour résister à un séisme supérieur à 6.7 sur l'échelle de Richter :  « Ce calcul a été fait en prenant la valeur de 6.2 d'intensité du tremblement de terre de Bâle en 1356, à laquelle a été ajouté un coefficient de sécurité de 0.5 ! ».

Vous avez bien entendu, en 1356 !!!

Et avec ça ma bonne dame on vous a mis un coefficient de sécurité de 0.5 !

Ben voila, maintenant vous savez. Soit on vous prend pour des gogos, soit AREVA (anciennement Cogema) existait déjà au 14ème siècle !

Les Indiens n’ont donc rien à craindre l’expérience de nos nucléocrates ne date pas d’hier !

Faut-il en rire ou en pleurer ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire