jeudi 4 août 2011

Jeremy Rifkin enterre le nucléaire

(Cet article a été publié une première fois sur l’ancien site de la commission énergie EELV)


Jeremy Rifkin enterre le nucléaire




Nous vous proposons de regarder cette réconfortante vidéo d’une interview de Jeremy Rifkin par nos amis de terre.tv.

Jeremy Rifkin est président de la Fondation pour les tendances économiques, président d’un groupe des 120 plus grandes entreprises du monde.

Jeremy Rifkin nous explique pourquoi le nucléaire n’a absolument plus aucun avenir. Ses explications sont tellement évidentes que l’on en vient presque à avoir honte de nous être tant inquiétés. Selon lui en effet, presque tous les décideurs autour de la planète ont compris que le nucléaire était fini. Il ajoute que le nucléaire est intéressant par le fait qu’il reflète la pensée centralisée du 20ème siècle. Les quelques « politiques qui se sont faits avoir », comme il dit à un moment, sont des gens qui pensent et décident à partir d’un modèle de pensée périmé, des gens du passé. Mais la voila la raison de notre inquiétude, c’est que justement la plupart de nos « élites françaises » utilisent toujours ce logiciel périmé ! Il suffit de voir et entendre au début de la vidéo, notre modeste président vendre sa camelote nucléaire au Japon le 31 mars 2011 ! N’avons-nous pas là le bel exemple d’un homme du passé ? Sans faire d’attaques personnelles qui n’ont pas lieu d’être ici, n’avez-vous pas l’impression lorsque vous le voyez avec son gentil sourire, ses raybans et sa gourmette à la Belmondo, de découvrir une sorte d’hibernatus des années 70 ? Sa vision de la France est la vision d’une France qui n’existe plus.

Mais revenons au nucléaire.

En fait, il semble qu’il en soit du nucléaire comme de la fin du pétrole : « la messe est dite ! ». Les plus malins savent déjà et on amuse la galerie, ...et notre président avec !

Alors regardez cette vidéo, ça vous fera du bien, l’avenir est avec nous !

Rien n'arrête une idée dont le temps est venu, c'est le tour à présent de l'écologie...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire